header
Le site de la vallée du Galeizon Imprimer Envoyer
Mercredi, 10 Février 2010 10:37

 

Pourquoi le site de la vallée du Galeizon a-t-il été inscrit au réseau européen Natura 2000 ?

La qualité de son patrimoine naturel

Cette vallée est située en dehors des grands axes de communication et ne constitue pas un lieu de passage mais bien un lieu de destination. Cet enclavement et l’absence de développement d’activités économiques néfastes à l’environnement lui ont permis de conserver un caractère sauvage et un patrimoine naturel et culturel remarquable. Petit bassin versant de 86 km², elle est très représentative des milieux méditerranéens montagnards sur substrat siliceux. Selon les scientifiques, elle renferme sur son territoire la plupart des habitats naturels et d’espèces d’intérêt communautaire qui sont présents sur l’ensemble des vallées cévenoles. Enfin, son cours d’eau principal, le Galeizon, a conservé un fonctionnement naturel et constitue l’habitat de nombreuses espèces d’intérêt communautaire qui bénéficient d’une eau d’excellente qualité.

Un équilibre restant fragile

Même si elle n’est pas traversée par des axes de communication de grande importance, la vallée du Galeizon possède un réseau de routes et de pistes bien développé qui permet à tous d’accéder à la plupart des massifs forestiers et des cours d’eaux. De plus, située à cinq kilomètres du centre de l’agglomération alésienne (80 000 habitants), elle constitue un lieu prisé par de nombreux citadins en recherche d’espaces « sauvages ». Ainsi, la fréquentation du site est très importante à certaines périodes de l’année, ce qui constitue une pression sur le milieu non négligeable qui est susceptible, si elle n’est pas gérée et dirigée, de remettre en cause son équilibre. Les enjeux liés à la conservation des habitats et des espèces d’intérêt communautaire sont une des raisons du choix du site.

 

A ne pas rater

Images de la vallée